Le chauffage et eau chaude sanitaire solaire, comment ça marche ! - Energy-solaire

Energy-solaire
Aller au contenu

Menu principal :

Le chauffage et eau chaude sanitaire solaire, comment ça marche !

Écologique, la production d’eau chaude et le chauffage grâce au soleil ont le vent en poupe ! Véritable démarche éco-responsable, elle s’inscrit dans le cadre du développement durable pour un environnement plus sain. L’installation de ces équipements se démocratise de plus en plus dans les foyers, et si vous êtes dans un projet de construction ou de rénovation, c’est le bon moment pour passer au solaire. En effet, sans devoir changer le système de circuit actuel, c’est possible. De même, si vous devez réaliser une installation complète, cela peut se faire en très peu de temps. Explications détaillées du chauffe-eau solaire individuel et du système solaire combiné.

Le chauffe-eau solaire individuel (CESI)


À la recherche d’un système pour produire votre eau chaude sanitaire, le chauffe-eau solaire individuel est une excellente solution. L’énergie solaire, gratuite, va vous permettre de réduire votre facture d’eau chaude de 75 %. L’achat et l’installation du coût du système ont un coût assez élevé, cependant, il sera vite amorti et sous conditions, vous pouvez bénéficier de crédit d'impôts.

Comme fonctionne le CESI ?


Le chauffe-eau fonctionne grâce au soleil dont l’énergie est récupérée par des panneaux solaires.
Le système est constitué de trois parties :
• Des panneaux solaires qui captent l'énergie produite par le soleil
• Un groupe de transfert, qui après avoir récupéré les fluides caloporteurs, assure leur circulation et leur régulation ;
• Le ballon d’eau chaude stocke l’eau chaude pour la distribuer ensuite au sein de l’habitation.

En général, on constate que le chauffe-eau solaire couvre 50 % des besoins en eau chaude d’une famille. Pour pallier un faible ensoleillement ou des besoins plus grands, il est cependant recommandé de coupler le système solaire avec une solution de production d’eau chaude classique soit au gaz, soit à l’électricité.

Le système solaire combiné (SSC)


Ce système permet de couvrir une partie de vos besoins en eau chaude et également d’assurer le chauffage de votre logement. Selon votre consommation, votre installation et la capacité d’énergie solaire dont vous disposez, le SSC peut prendre en charge 25 à 60 % de vos besoins. Contrairement aux idées reçues, c'est dans les régions les plus froides que votre système sera le plus économique sur le long terme. Effectivement, vous aurez besoin de chauffer plus longtemps et consommerez plus d’eau chaude.
Un des avantages de cette solution de chauffage est que vous allez pouvoir l’installer sur votre système actuel de distribution de chaleur au sein de votre logement. En effet, il n’est pas nécessaire de changer la tuyauterie et il est idéalement compatible avec un plancher chauffant.

Fonctionnement du SSC


Cette solution fonctionne grâce à l’énergie solaire. Il s’agit d’un système qui vient compléter la production d’eau chaude tout en chauffant également votre logement. La seule contrainte est de disposer d’un circuit de chauffage central sur lequel le système solaire combiné va venir s’implanter. Cependant, il est tout à fait possible de réaliser l’installation complète par un installateur. À l’instar du chauffe-eau solaire, c’est l’énergie solaire qui est utilisée pour chauffer l’eau. Celle-ci est stockée dans un ballon pour approvisionner votre habitation en eau sanitaire et pour être répartie ensuite dans le circuit de chauffage du logement.
Pour le chauffage, il existe des Planchers Solaires Directs (PSD) dans lesquels des tubes intégrés font circuler le fluide caloporteur au travers d’un réseau au sein de l’habitation. La chaleur diffusée par le sol est particulièrement agréable et surtout, finis les radiateurs disgracieux ou qui gênent parfois pour meubler vos pièces à votre convenance.
Gain économique incontestable, ce type de chauffage, grâce à un émetteur basse température, couvre une large partie de la consommation moyenne d’une famille en France. Pour cela, on considère que 1 m² de capteurs thermiques permet de chauffer 6 à 10 m² d’une habitation.

Avant d’opter pour ce type d’installation, il est essentiel de vérifier que votre habitation respecte bien quelques paramètres. En premier lieu, il faut vous assurer que la pente de votre toit soit inclinée à 45° et soit orientée vers le Sud. Un voisinage sans arbres et dégagé est recommandé pour qu’il n’y ait pas d’ombre sur les panneaux solaires. La superficie des panneaux est d’environ 3 à 5 m², il faut donc disposer de cette place sur son toit, ce qui est le cas en règle générale. Si l’installation des panneaux sur le toit n’est pas possible, vous pouvez les mettre dans votre jardin. Bien évidemment, plus l’ensoleillement est optimal, plus vos panneaux seront efficaces.

L’installation d’un système de chauffe-eau individuel ou d’un système solaire combiné peut représenter un budget important. Cependant, le gain sur votre facture énergétique va se faire ressentir très vite en comparaison à une autre énergie classique comme l’électricité ou le fioul. De plus, cette énergie est gratuite et surtout, c’est une solution verte qui ne produit pas de rejet dans l’atmosphère ou dans l’environnement. Un bon geste pour la planète et des économies pour votre portefeuille. Vous pouvez certainement prétendre à des aides, et pour cela, renseignez-vous auprès de votre région ou de l’ADEME. Par ailleurs, pour effectuer ces installations en toute conformité et en toute sécurité, il est recommandé de faire appel à des techniciens qualifiés. Vous pouvez également demander à ces organismes pour vous donner la liste des professionnels proches de chez vous.

Les techniciens agréés QUALISOL sont des experts de l’installation de systèmes solaires, n’hésitez pas à leur demander conseil.

© - Energy-solaire.fr - 2020
webmaster[arobase]energy-solaire.com
Retourner au contenu | Retourner au menu